10544831403_228f73c27c_k

Immobilier : la loi Malraux est prolongé jusqu’en 2017

L’année 2016 est particulièrement bonne pour l’immobilier. Le secteur se porte bien et les principales lois immobilières ont été prolongées d’un an.

L’exécutif a décidé de choyer le secteur de l’immobilier. À raison, le marché est en grande forme et porte la croissance du pays. Et pour ne pas stopper le mouvement, le gouvernement a choisi de prolonger les principales lois de défiscalisation immobilière jusqu’au 31 décembre 2017. Une bonne nouvelle pour tout le secteur.

Ainsi, la loi Malraux est allongée d’une année, jusqu’à fin 2017. Ce dispositif a pour objectif la rénovation du patrimoine architectural français, particulièrement dans les centre-villes, là où se regroupent les bâtiments les plus anciens (et donc porteurs de l’histoire de la région). En effet, la loi Malraux permet de bénéficier d’une réduction fiscale sur son impôt (revenu) contre des travaux de réhabilitation sur des bâtiments situés dans des zones précises – secteurs sauvegardés, ZPPAUP, AVAP, quartier anciens sauvegardés.

Pinel et Censi aussi

La loi Malraux n’est pas la seule à avoir été prolongée, les lois Pinel et Censi Bouvard l’ont également été, jusqu’au 31 décembre 2017. À la différence de Malraux, ces deux lois ne concernent pas les travaux mais l’achat direct d’un logement pour ensuite le proposer à la location.

Ces trois lois sont parfaitement complémentaires. La loi Pinel cible les logements neufs et anciens (sous conditions de travaux), Censi Bouvard ne s’occupe que des résidences de services et Malraux la réhabilitation de bâtiments anciens. Les prolongations sont donc tout à fait logiques. Et salutaire pour le secteur.